Eragny-sur-Oise
eragny2020@gmail.com

VOTRE MAIRE

Pour Éragny, continuons ensemble.

Thibault Humbert

Maire d'Éragny-sur-Oise

Je suis né le 21 avril 1972 à Béthune dans le Département du Pas-de-Calais en Région des Hauts-de-France. Je suis le cadet d’une fratrie de trois frères. Mes parents, Régis et Claudine Humbert, s’installent en 1972 dans le Val-d’Oise.

Je suis marié à Myriam, professeur des écoles. Nous avons deux enfants, Thomas 20 ans et Marie 17 ans.

Je me suis impliqué très tôt dans le milieu associatif.

J’obtiens mon baccalauréat en 1992. Après avoir effectué des études supérieures, je deviens cadre bancaire et me spécialise dans la banque dite privée. Avant de devenir maire en 2014, je fus le Président de la troupe de théâtre amateur Les Baladins de Champagne-sur-Oise les dix années précédentes.

Engagée bénévolement à d’Éragny-sur-Oise – je fus encadrant au sein du club de football et parent d’élèves élu dix années notamment – je me déclare candidat aux élections municipales de 2014, en 2013, face au maire sortant.

Loin d’être donné favori par les médias locaux, mon programme en 2014 prône une politique sécuritaire locale très engagée et la nécessaire maîtrise du développement urbain d’Éragny-sur-Oise afin de préserver le cadre privilégié qu’elle offre, organisée entre un plateau urbanisé et un village bordant le méandre de l’Oise.

Au soir du premier tour des élections municipales de 2014, je suis en tête devant le maire sortant et le candidat du front national. Le second tour se dispute dans le cadre d’une triangulaire que je remporte. A l’issue de cette victoire, et dans le cadre d’une cogestion souhaitée par les élus de l’agglomération, je deviens Vice-président de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise chargé de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur. A ce titre, je m’implique pleinement dans le développement du campus universitaire de Cergy et notamment en faveur de son développement à l’international.

Je deviens en 2016 conseiller régional d’Ile-de-France sous la présidence de Valérie Pécresse. A cette occasion, je siège dans deux commissions : administration générale et sécurité. Je représente le Conseil régional au sein du parc naturel régional du Vexin Français entre autres.

« Sur tous les sujets, je reste déterminé. »

Dans le cadre de mon mandat, je fais des rodéos urbains de motocross un combat permanent, car il s’agit d’un véritable fléau qui gagne toutes les villes, et notamment celles de la grande couronne parisienne. En 2017, je suis pris à partie par une quinzaine d’individus qui n’hésitent pas à me caillasser lorsque je décide d’intervenir. Invité à m’exprimer sur RMC/BFMTV, je dénonce le manque de moyens octroyés aux fonctionnaires de police mais surtout la circulaire issue des émeutes de Villiers-le-Bel en 2007 qui freinent les forces de l’ordre dans leur mission. Je demande à cette occasion une évolution de la loi.

Lien article de presse

Je porte une lettre cosignée par 23 maires transmise en septembre 2017 au Président de l’assemblée des maires de France. D’autres médias nationaux s’emparent du sujet ainsi que des parlementaires. Cet épisode contribuera à un durcissement de la loi contre les contrevenants, aujourd’hui prévu à l’article L236-1 du Code de la route.

Je suis également Vice-président de l’Île de loisirs de Cergy-Pontoise en charge de la sécurité et du personnel, et Président de l’AVEC, acteur majeur de l’emploi sur le territoire de Cergy-Pontoise favorisant le rapprochement des entreprises avec les jeunes.

« Avec vous, je veux poursuivre les chantiers engagés. »

Le 18 avril 2019, six ans jour pour jour après l’annonce de ma première candidature à l’élection municipale, je déclare, à l’occasion d’une conférence de presse, que je serai candidat à ma succession les 15 et 22 mars 2020.